lundi 1 février 2021

Metaclassique en février

METACLASSIQUE la musique classique et au-delà
Le mardi à 17h sur radio campus Saint-Etienne

En février:

Colorer
mardi 2 février
Avant les xylophones pour enfants qui mettent une couleur à chaque lame et convertissent la gamme musicale en une palette chromatique, Newton avait essayé d'associer le cycle aux notes de musique. Entre perception augmentée et codage limitant, l'histoire de la synesthésie musicale passe toujours par les mêmes références : le Père Castel, Scriabine, Kandinsky, Messiaen. De la multisensorialité vers l'art total, une rencontre avec Corinna Gepner, Violaine Anger et Antonia Soulez enregistrée à la Bibliothèque publique d'information.

Annoter
Mardi 9 février
Les partitions ne sont pas seulement des documents techniques. Elles peuvent être des supports de correspondance entre musiciens, des carnets de réflexion esthétiques, des espaces de maturation poétique des contours de la musique. Entretiens croisés avec le clarinettiste Jean-Noël Crocq, auteur de Fosse notes et des compositeurs Colin Roche, fondateur de la revue Documents, avec Frédéric Mathevet qui signe l'essai Sur le seuil aux éditions Delatour.

Légitimer
Mardi 16 février
La musique classique étant réputée comme un genre légitime, la désirabilité sociale des mélomanes s'en trouve-t-elle écornée ? Un "fan" est-il moins légitime qu'un "mélomane", le sociologue Wenceslas Lizé (Université de Poitiers) et la psycho-sociologue Elise Wong (Université Paris-8) débattent des stratégies de positionnement social des amateurs de musique.

Mordre
Mardi 23 février
"La morsure de la tarentule fixe l'homme dans son propos, c'est-à-dire dans la disposition d'esprit où il se trouvait quand il a été mordu.", disait Leonard de Vinci. La morsure ouvre alors un tressage entre la mélodie supposée de la tarentule et l'air de tarentelle entonné par la ou le tarentulé/e. Entretien avec la poète Suzanne Doppelt, prolongé d'une archive avec la musicologue Juliana Pimentel. https://metaclassique.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire